Des choses jetées là au hasard, le plus bel arrangement, ce monde-ci.


Des choses jetées là au hasard, le plus bel arrangement, ce monde-ci.

Vernissage le mercredi 1er juillet de 19h à 21h
exposition du 2 au 30 juillet 2015

Galerie Jean-François Meyer
43, rue Fort Notre-Dame
13001 Marseille

ouvert du mardi au samedi de 15h à 19h et sur rdv
tél : 04 91 33 95 01
mél : jfm.galerie@free.fr

Françoise Goria, Cales 21, 2015, 24x30 cm
Assembler un objet d'étude
Les photographies de Françoise Goria
texte de Pascal Poyet


Voici l’histoire qu’en regardant les « photographies de cales » de Françoise Goria, comme je les appelle, et en m’efforçant de nommer ce que je vois, je me raconte. Cette histoire, celle des cales et de leur arrangement, est singulière, mais dans sa singularité vaut pour la plupart des photographies, installations et assemblages numériques de photographies (« écrans performés ») de F. G. qui tous donnent à voir des objets ayant en commun de provenir de ce que les sociologues appellent la sphère du geste.

F. G. photographie des objets. Il faut différencier « objet » et « chose ». L’objet est fabriqué par l’homme pour une fonction précise. Je le pose devant moi, il attend d’être utilisé. Il est passif. 

Si je demande à un ouvrier en train de débarrasser le sol du chantier de ses pierres de m’en mettre quelques-unes de côté, sans plus d’explications, il choisira les pierres ...
Françoise Goria, Chien, 1994-2015, 70x100 cm